mercredi 10 septembre 2014

Poissonnerie Le Saint Pierre

Comme embarqué à milles lieux sous les mers, on se laisse transporter par les effluves de la mer et ses mets appétissants. C’est dans ce quartier du 20ème arrondissement de Paris que Béatrice et Daniel Louveau ont acheté la poissonnerie Le Saint Pierre, le 1er janvier 1998. Avec leur quatre employés ; Alain, leur bras droit depuis quinze ans, Yannick, Cyril et Amad, l’ambiance est chaleureuse et familiale. N’oublions pas leur mascotte depuis sept ans, Brigitte (l’anguille), qui se fait un peu discrète dans l’aquarium mais qui, nous vous-y trompez pas, est une vraie chipie !


On a commencé de zéro et on a monté tout ça à la sueur de notre front. 


Poissonnerie Saint Pierre (12) L’équipe au complet: (en partant de la droite) Béatrice, Daniel, Cyril, Amad, Alain et Yannick.  


Daniel Louveau est un travailleur, et ça, depuis l’âge de 14 ans. Originaire de l’Orne, c’est à Paris qu’il fait son apprentissage en charcuterie. Après trois ans à côtoyer les viandes, il bascule chez son voisin le poissonnier où il apprit le métier sur le tas. Il fit les marchés et travailla auprès d’autres poissonniers pour parfaire son expérience.


J’ai fait la rencontre la plus enrichissante de ma vie, Pierre Cabrit, avec qui j’ai travaillé quinze ans.


Monsieur Cabrit était l’ancien propriétaire de la poissonnerie Le Saint Pierre, de 1991-1996. Originaire du quartier, Béatrice a rencontré Daniel sur le marché Belgrand, où elle allait acheter son poisson. « Je l’ai prise dans mes filets ! » Plaisanta Daniel. Ancienne secrétaire de Direction, Béatrice a donc participé à l’aventure dès le début. Tous deux sont complémentaires mais indépendants, dans le travail, comme pour leur passion commune, la pétanque. En effet, ce n’est pas tous les jours que nos poissonniers participent aux championnats de France de pétanque !


Poissonnerie Saint Pierre (11) Daniel et Béatrice Louveau, propriétaires de la poissonnerie.


Pour nous la qualité est primordiale, ainsi que l’achat de poissons français. 


C’est donc tous les matins que Daniel va à Rungis s’approvisionner, en privilégiant des poissons issus de la pêche françaises (99% des produits) et très peu de poissons d’élevages (sauf truites et saumons). Il achète exclusivement des produits frais qui lui serviront à la réalisation de ses plats du jour (traiteur). Il travaille avec des fournisseurs réguliers, « les meilleurs », mais traite aussi directement avec des mareyeurs, tel qu’Alain Rigault, qui lui livre directement deux fois par semaine, de Normandie, les produits selon la pêche du jour et la saison, ex : coquilles Saint-Jacques, moules, huitres, encornets, dorades, turbot etc.


Poissonnerie Saint Pierre (18) Fruits de mer et poissons.


Les spécialités :


-99% des poissons issus de la pêche française ex : le turbot, le bar, la lotte


-Les plats cuisinés maison avec des produits frais du jour ex : l’aumônière de saumon, ou la salade de céleris aux pétoncles.


Poissonnerie Saint Pierre (21) Tous les plats sont cuisinés avec des produits frais achetés le jour même, par Daniel et Amad, qui l’assiste.


-Tous les mois, une paëlla faite maison 


« J’ai travaillé une bonne quarantaine d’années, aujourd’hui je me dis que j’ai réussi. »


Poissonnerie Saint Pierre (10) Daniel Louveau, poissonnier.


En effet, après dix-huit ans à la tête de la poissonnerie, le duo Louveau, toujours le sourire aux lèvres, s’est taillé une réputation dans le quartier. Avec un bon rapport qualité-prix et une attention particulière pour chaque client, la poissonnerie Saint Pierre devient un lieu de vie incontournable du quartier.


 


Marion Gordien



Poissonnerie Le Saint Pierre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire